Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : UNADIF MEDIAS
  • UNADIF MEDIAS
  • : Pour être informé de l'actualité UNADIF-FNDIR, de l'actualité des ADIF départementales. Pour être informé de l'actualité mémorielle, évènements, cérémonies, expositions, conférences, livres, films, pages d'Histoire ...
  • Contact

  

 

 

 

a2

 

  sur le BLOG MEDIAS

de l'Union Nationale

des Associations de Déportés,

Internés et Familles de Disparus

logo unadifndir grd taille 

et de la Fédération Nationale

des Déportés et Internés

de la Résistance

  

UNADIF - FNDIR

 Triangle rouge

compteur

 

 

__

 

Ici Londres ! Les français parlent aux français !

 

__

 

 

UNADIF est aussi sur

logo-facebook-circulaire.png

Derniers Articles Publies

  • Libération de Nancy et de Pont-à-Mousson
    L'INFO n° 1 139 UNADIF-FNDIR de la Meurthe-et-Moselle UNADIF-FNDIR 54 Samedi 16 septembre a eu lieu la commémoration du 73ème anniversaire de la libération de NANCY à la Petite-Malpierre sur le territoire de la commune de CHAMPIGNEULLES orchestrée par...
  • Concours de la Résistance et de la Déportation : une flamme qui ne doit pas s’éteindre
    L'INFO n° 1 138 UNADIF-FNDIR de la Meuse UNADIF-FNDIR 55 Concours de la Résistance et de la Déportation : une flamme qui ne doit pas s’éteindre Et qui ne s’éteindra pas, pour paraphraser le Général de Gaulle. Grâce au concours national de la résistance...
  • 73ème anniversaire de la Libération
    L'INFO n° 1 137 ADIF-FNDIR de l'Oise UNADIF-FNDIR 60 COMPIEGNE Vendredi 1er septembre 2017 Un hommage appuyé a été rendu aux Résistants FFI et FFL et aux Armées alliées, un étudiant-ingénieur de l'Université de Technologie de Compiègne a rédigé un magnifique...
  • Journée Tous Unis pour la Cité
    L'INFO n° 1 136 ADIF-FNDIR de l'Oise UNADIF-FNDIR 60 COMPIEGNE La 5ème édition de la journée TUC : Tous Unis pour la Cité aura lieu demain Mercredi 6 Septembre 2017 à Compiègne. Une journée sous le signe de l'engagement social et citoyen pour lycéens...
  • Cérémonie du Souvenir
    L'INFO n° 1 135 ADIF-FNDIR de l'Oise UNADIF-FNDIR 60 Forêt de Compiègne, La Faisanderie Samedi 26 août 20I7 Un immense merci à toutes les personnes présentes ayant répondu à l'invitation de notre association UNADIF-FNDIR de l'Oise ADIF de l'OISE et des...
  • Stèle du Dernier Train
    L'INFO n° 1 134 ADIF-FNDIR de l'Oise UNADIF-FNDIR 60 COMPIEGNE Dimanche 20 août 2017 Belle et émouvante cérémonie, où une nombreuse assistance était présente. Chaque année, les familles de Déportés de ce convoi, venues de toutes les régions de France,...
  • Germaine Latasse, Déportée-Résistante, fête ses 105 ans
    L'INFO n° 1 133 " Avant de débuter la trêve estivale pour les publications sur notre blog UNADIF MEDIAS , sur notre site www.unadif.fr et notre page facebook UNADIF , terminons par cet article consacré à la doyenne de nos associations. L'ensemble des...
  • ROUTE LECLERC 20I7
    L'INFO n° 1 132 L'association VIVE LA RESISTANCE présidée par notre ami Christophe Bayard nous informe du programme de la ROUTE LECLERC 20I7 « ROUTE LECLERC » 73ème anniversaire de la Libération du I0 au I9 août 20I7 L’association Vive la Résistance,...
  • Rosine Deréan, Déportée-Résistante
    L'INFO n° 1 131 ADIF-FNDIR de l'Indre-et-Loire UNADIF-FNDIR 37 Rosine Deréan fut une véritable star du cinéma des années 30. Déportée à Ravensbrück pour son engagement dans la Résistance, elle s’est retirée à Genillé. C'est un nom qui semble s'effacer...
  • Conseil représentatif des Déportés et Internés de la Résistance
    L'INFO n° 1 130 UNADIF - FNDIR Grenoble, samedi 1er juillet 2017. Conseil représentatif des Déportés et Internés de la Résistance Lors de l'Assemblée générale de nos associations, durant nos Congrès nationaux 2017, le Conseil d'administration de la FNDIR...

S'abonner à notre revue

- Vous souhaitez vous abonner à notre revue trimestrielle "Le Déporté pour la Liberté"

- Vous souhaitez acquérir nos livres, notre CD ou autre

Liste et bon de commande

http://www.unadif.fr/histoire-et-temoignages/les-publications

Commander nos ouvrages

5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 05:30

L'INFO n° 1 044

 

 

ADIF-FNDIR de Meurthe-et-Moselle   UNADIF 54

 

 

Régine Jacubert, figure de la Résistance, est décédée

 

La résistante nancéienne, déportée à l'âge de 24 ans à Auschwitz, est décédée le 1er décembre 2016, à l'âge de 96 ans. Elle avait témoigné aux procès de Klaus Barbie et de Maurice Papon.

 

Portrait d'une insoumise

 

C'est l'histoire d'un combat pour la vie. Celui mené par Régine Jacubert (son nom d'épouse) tout au long de ses 96 années. Un destin hors du commun, et une volonté de vivre exceptionnelle qui lui ont permis d'échapper à la mort lors des années sombres de l'Histoire. 


Retour sur une vie qui débute à Zagórów, en Pologne, un 24 janvier 1920...

Régine Jacubert, Déportée-Résistante

Régine Jacubert, Déportée-Résistante

 

De la Pologne à la France 


Régine, de son vrai nom Rivka (Régine) Skorka, est l'aînée de trois frères, Yerme, Lajb et Zalme. Son père Jacob est rabbin, sa mère, Slatka, modiste. Alors qu'elle a 10 ans, la famille immigre en France à Nancy où sa tante s'est établie et mariée. Son père travaille dans une usine. L'un de ses frères succombe des suites d'une broncho-pneumonie. En France, Rivka devient Régine, Yerme devient Jérôme et Lajb devient Léon.



En 1940, la famille fuit la progression allemande dans le pays. Direction d'abord Libourne en Gironde, puis Bordeaux. Régine retourne rapidement à Nancy mais ses proches sont arrêtés à Bordeaux, et déportés à Auschwitz. Seul Jérôme parvient à s'évader et rejoint sa soeur. Les autres ne survivront pas.

 


Deux ans plus tard, les policiers du bureau des étrangers préviennent les juifs de Nancy d'une rafle programmée et sauvent environ 300 personnes. Dont Régine et Jérôme. Ils fuient direction Lyon, en zone libre. Vendeuse de chaussures, c'est là que Régine et son frère s'engagent dans la résistance

 

 

L'enfer des camps de concentration


Mais en juin 1944, ils sont arrêtés par la Gestapo. Internés au Fort de Montluc, ils sont interrogés par un certain... Klaus Barbie. Ils seront transférés à Nancy, puis déportés dans le convoi 77 à Auschwitz.

A leur arrivée, ils sont séparés et ne se retrouveront qu'après leur libération. 3 jours et 3 nuits de voyage dans des wagons surchargés, sans eau, ni nourriture. Lorsque Régine arrive au camp, un homme en costume rayé reconnaît la jeune femme. Il était dans le même wagon que ses parents.

Elle raconte. "La seule chose qu'il me dit, c'est "Eloigne toi des vieux et des enfants", en yiddish, pour ne pas que d'autres comprennent". 

Le lendemain, elle recroise l'homme et lui demande où sont ses parents. Il me montre la cheminée qui fume, et me dit : "Ils sont sortis par là". Ca vous remet en question.


Le 28 octobre 1944, Régine est transférée dans une usine d'armement en Tchécoslovaquie. Elle fabrique des grenades pour l'armée allemande. 

 

 

Témoigner, le combat d'une vie


Libérée le 9 mai 1945, Régine mettra un mois pour regagner Nancy où elle retrouvera Jérôme, arrivé en janvier. Dans les camps, Régine a perdu 24 membres de sa famille.



C'est alors qu'un autre combat commence. Témoigner, pour ne pas oublier, témoigner aussi pour réparer les injustices. Régine se décide à en parler dans les années 1980, et évoque la Shoah dans les collèges et lycées dans des rencontres avec des élèves, jusqu'à la fin de sa vie. En 1987, elle est témoin à charge avec son frère Jérôme au procès de Klaus Barbie à Lyon.



Le 8 mai 2005, Régine Jacubert est faite Chevalier dans l'Ordre national de la Légion d’honneur à Paris, par Jacques Chirac, alors Président de la République.


Elle fera sa vie avec Henri Jacubert, ancien résistant dans le Vercors et donnera naissance à deux garçons, Jacques et Serge. Son frère Jérôme, disparaît en 2013. Leurs vies, indissociables, sont liées à jamais par leur parcours hors norme. 

 

 

 

Fringale de vie contre usine à mort

Sa volonté de vivre, Régine Jacubert en fera un ouvrage, publié en 2009. "Fringale de vie contre usine à mort" raconte sa vie, son parcours, son combat contre la barbarie. De sa naissance en Pologne occidentale, proche de la frontière allemande à son arrivée à Nancy à l'âge de 9 ans, de son arrestation à Lyon en 1944 par la Gestapo jusqu'à sa libération un an plus tard, le récit est édifiant. Les souvenirs rassemblés ici, terrifiants.

 



Les obsèques de Régine ont eu lieu, hier, dimanche 4 décembre 2016, au cimetière israélite de Préville, à Nancy. 

 

 

Les membres de nos associations UNADIF-FNDIR renouvellent leurs plus sincères condoléances à ses enfants, petits-enfants et à toute sa famille.

 

 

Retrouvez son portrait filmé par France Télévisions (France 3 Lorraine) en 2015

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gérard BOCQUERY - dans nécrologie
commenter cet article

commentaires