Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : UNADIF MEDIAS
  • UNADIF MEDIAS
  • : Pour être informé de l'actualité UNADIF-FNDIR, de l'actualité des ADIF départementales. Pour être informé de l'actualité mémorielle, évènements, cérémonies, expositions, conférences, livres, films, pages d'Histoire ...
  • Contact

  

 

 

 

a2

 

  sur le BLOG MEDIAS

de l'Union Nationale

des Associations de Déportés,

Internés et Familles de Disparus

logo unadifndir grd taille 

et de la Fédération Nationale

des Déportés et Internés

de la Résistance

  

UNADIF - FNDIR

 Triangle rouge

compteur

 

 

__

 

Ici Londres ! Les français parlent aux français !

 

__

 

 

UNADIF est aussi sur

logo-facebook-circulaire.png

Derniers Articles Publies

  • Mémoire de la Déportation Résistante
    L'INFO n° 1 147 UNADIF-FNDIR des Hauts-de-Seine UNADIF-FNDIR 92 PROJET « MEMOIRE DE LA DEPORTATION RESISTANTE » Vendredi 6 octobre 2017, ce projet a été présenté par notre camarade Alain JOLY, Président de l'UNADIF-FNDIR des Hauts-de-Seine, devant les...
  • Hommage aux Combattantes et Combattants de la Résistance
    L'INFO n° 1 146 UNADIF - FNDIR L'UNADIF-FNDIR et des délégations d'UNADIF-FNDIR départementales et leurs Drapeaux étaient présents au Mémorial de la France combattante du Mont Valérien pour le grand hommage annuel rendu aux combattantes et combattants...
  • 100 000 noms de collabos rendus publics
    L'INFO n° 1 145 100 000 noms de collabos rendus publics : un sujet encore tabou La liste officielle des 100 000 collabos français de la Seconde Guerre mondiale est désormais accessible aux historiens. L’historien Dominique Lormier, qui lui consacre un...
  • Comment j'ai infiltré la Gestapo
    L'INFO n° 1 144 "J'ai deux passions : ma Patrie et la Vérité" "J'ai défendu la première, les armes à la main. C'est avec la plume que je veux, aujourd'hui, servir la seconde. [...] C'est sur le sol de France, sur ce sol souillé par l'ennemi, que je voulais...
  • Songes à Montluc
    L'INFO n° 1 143 La prison de Montluc en dessin Détenue à la maison d’arrêt pour femmes de Lyon la veille de sa fermeture, Louise se réveille seule dans la prison. Entre rêves et réalité, elle rencontre alors d’anciens détenus incarcérés tout au long de...
  • Palmarès national du CNRD 2016-2017
    L'INFO n° 1 142 UNADIF-FNDIR L'UNADIF-FNDIR co-fondatrice (avec la CNCVR et le Réseau du Souvenir) et membre du comité stratégique et du collège des correcteurs du Concours National de la Résistance et de la Déportation est heureuse de vous communiquer...
  • Miyasé TASDELEN remporte le CNRD dans le Morbihan
    L'INFO n° 1 141 UNADIF-FNDIR du Morbihan UNADIF-FNDIR 56 Miyasé TASDELEN remporte le concours de la Résistance et de la Déportation dans le Morbihan Quand Guy JOUAN et Bruno VIGOUROUX sont allés évoquer la Résistance et la Déportation de leurs pères respectifs...
  • Le pouvoir de la rue sur les nazis…
    L'INFO n° 1 140 COMMUNIQUE UNADIF - FNDIR Paris, le lundi 25 septembre 2017 Les Associations nationales UNADIF – FNDIR, leurs membres Résistants Déportés et Internés et leurs Descendants veulent faire part de leur indignation à l’égard de la déclaration...
  • Libération de Nancy et de Pont-à-Mousson
    L'INFO n° 1 139 UNADIF-FNDIR de la Meurthe-et-Moselle UNADIF-FNDIR 54 Samedi 16 septembre a eu lieu la commémoration du 73ème anniversaire de la libération de NANCY à la Petite-Malpierre sur le territoire de la commune de CHAMPIGNEULLES orchestrée par...
  • Concours de la Résistance et de la Déportation : une flamme qui ne doit pas s’éteindre
    L'INFO n° 1 138 UNADIF-FNDIR de la Meuse UNADIF-FNDIR 55 Concours de la Résistance et de la Déportation : une flamme qui ne doit pas s’éteindre Et qui ne s’éteindra pas, pour paraphraser le Général de Gaulle. Grâce au concours national de la résistance...

S'abonner à notre revue

- Vous souhaitez vous abonner à notre revue trimestrielle "Le Déporté pour la Liberté"

- Vous souhaitez acquérir nos livres, notre CD ou autre

Liste et bon de commande

http://www.unadif.fr/histoire-et-temoignages/les-publications

Commander nos ouvrages

4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 05:30

 

L'INFO n° 1 055

 

 

Lorsque le général de Gaulle quitte le pouvoir en janvier 1946, les syndicats ont acquis dans la vie nationale une place sans précédent. Ce destin était loin de leur être promis lorsque la guerre avait éclaté : le souvenir de 1936 restait à vif, et la défaite de 1940 n’était pas à leur avantage.



Quels sont les facteurs qui ont retourné la situation à leur avantage ? Le but du colloque est de mieux comprendre comment, à partir d’une mission liminaire totalement étrangère à la question syndicale, qui était de maintenir la France dans la guerre jusqu’à la victoire, le général de Gaulle et les Français Libres qui l’entourent en sont venus à imaginer et organiser un avenir dans lequel les syndicats tiendraient une place significative.



Ils l’ont fait en présence de contre-modèles (le corporatisme de Vichy, les totalitarismes, le communisme) et de références nouvelles (les trade unions britanniques et la pensée sociale anglaise). Ils l’ont fait à la fois en coopération et en émulation avec les mouvements de résistance et les forces politiques et syndicales revenues dans le jeu idéologique de la Libération espérée, puis acquise. Ils l’ont fait en fonction d’une vision de la France transformée par la guerre et appelée à une renaissance audacieuse, mais aussi en raison de calculs tactiques : comment gagner à la cause de la France Combattante les forces vives du pays, comment contenir les empiètements politiques des communistes en donnant de larges satisfactions aux syndicats, etc. Ils l’ont fait d’une manière qui a modelé durablement la deuxième moitié du XXe siècle jusqu’à nos jours, mais qui a aussi subi les distorsions et évolutions assez rapidement intervenues une fois la France Libre arrivée à son terme. Les mouvements violents des années 1947-1948 et suivantes, d’un côté, le retour en 1969 de l’idée de participation d’autre part, montrent que les avancées acquises en 1945 étaient loin d’avoir figé le panorama de la question syndicale. Il y a donc lieu d’apprécier quel fut le bilan réel de la France Libre sur ce point.
 

La France Libre et la question syndicale

 

9h00 : arrivée du public
9h30 : mots d’accueil par le président de la Fondation de la France Libre
9h40 : introduction, par Jean-François Muracciole (professeur d’histoire contemporaine à l’université Paul-Valéry Montpellier III)



Séance du matin
Sous la présidence de Tristan Lecoq (inspecteur général de l’Éducation nationale, professeur des universités associé à l’université Paris Sorbonne)



10h00 : « Le rôle des syndicalistes de la zone sud dans les premiers temps de la Résistance (1940-1942) », par Laurent Douzou (professeur en histoire contemporaine à Sciences Po Lyon)
10h30 : pause
10h50 : « La pensée sociale du général de Gaulle, et les conditions de son évolution dans la guerre et le GPRF », par Laurent Lasne (journaliste, écrivain)
11h20 : « L’action de Paul Vignaux aux États-Unis, l’aide à la résistance du mouvement ouvrier et ses rapports avec la France Libre », par Jean Lecuir (ancien maître de conférences en histoire moderne à l’université Paris X Nanterre)
11h50 : débat



12h20 : pause déjeuner



Séance de l’après-midi
Sous la présidence d’Émeline Vanthuyne (agrégée d’histoire)



14h20 : « La France Libre vue par les syndicalistes collaborationnistes », par Gilles Morin (enseignant-chercheur, Centre d’histoire sociale du XXe siècle)
14h50 : « Les syndicalistes, saboteurs de la France Libre ? », par Sébastien Albertelli (agrégé d’histoire, chercheur associé au Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes)
15h20 : pause
15h40 : « Les contacts de Jean Moulin avec les syndicats en 1942 », par Christine Levisse-Touzé (directrice du Musée général Leclerc de Hauteclocque et de la libération de Paris – Musée Jean Moulin de la Ville de Paris, directeur de recherche à l’université Paris-IV)
16h10 : « La place des syndicalistes dans le CNR », par Guy Krivopissko (conservateur du Musée de la Résistance nationale à Champigny-sur-Marne)
16h40 : débat
17h10 : conclusion, par Guillaume Piketty (professeur à Sciences Po Paris)





Informations pratiques :

Musée de l’Armée (auditorium Austerlitz)

129, rue de Grenelle

75007 Paris


En raison des mesures de sécurité mises en place dans le cadre du plan Vigipirate et du nombre limité de places, l’inscription est obligatoire avant le 16 décembre 2016

par téléphone au 01 53 62 81 82

par courriel à secretariat@france-libre.net

 

 

Source  :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gérard BOCQUERY - dans actualité colloque
commenter cet article

commentaires