Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : UNADIF MEDIAS
  • UNADIF MEDIAS
  • : Pour être informé de l'actualité UNADIF-FNDIR, de l'actualité des ADIF départementales. Pour être informé de l'actualité mémorielle, évènements, cérémonies, expositions, conférences, livres, films, pages d'Histoire ...
  • Contact

  

 

 

 

a2

 

  sur le BLOG MEDIAS

de l'Union Nationale

des Associations de Déportés,

Internés et Familles de Disparus

logo unadifndir grd taille 

et de la Fédération Nationale

des Déportés et Internés

de la Résistance

  

UNADIF - FNDIR

 Triangle rouge

compteur

 

 

__

 

Ici Londres ! Les français parlent aux français !

 

__

 

 

UNADIF est aussi sur

logo-facebook-circulaire.png

Derniers Articles Publies

  • Mémoire de la Déportation Résistante
    L'INFO n° 1 147 UNADIF-FNDIR des Hauts-de-Seine UNADIF-FNDIR 92 PROJET « MEMOIRE DE LA DEPORTATION RESISTANTE » Vendredi 6 octobre 2017, ce projet a été présenté par notre camarade Alain JOLY, Président de l'UNADIF-FNDIR des Hauts-de-Seine, devant les...
  • Hommage aux Combattantes et Combattants de la Résistance
    L'INFO n° 1 146 UNADIF - FNDIR L'UNADIF-FNDIR et des délégations d'UNADIF-FNDIR départementales et leurs Drapeaux étaient présents au Mémorial de la France combattante du Mont Valérien pour le grand hommage annuel rendu aux combattantes et combattants...
  • 100 000 noms de collabos rendus publics
    L'INFO n° 1 145 100 000 noms de collabos rendus publics : un sujet encore tabou La liste officielle des 100 000 collabos français de la Seconde Guerre mondiale est désormais accessible aux historiens. L’historien Dominique Lormier, qui lui consacre un...
  • Comment j'ai infiltré la Gestapo
    L'INFO n° 1 144 "J'ai deux passions : ma Patrie et la Vérité" "J'ai défendu la première, les armes à la main. C'est avec la plume que je veux, aujourd'hui, servir la seconde. [...] C'est sur le sol de France, sur ce sol souillé par l'ennemi, que je voulais...
  • Songes à Montluc
    L'INFO n° 1 143 La prison de Montluc en dessin Détenue à la maison d’arrêt pour femmes de Lyon la veille de sa fermeture, Louise se réveille seule dans la prison. Entre rêves et réalité, elle rencontre alors d’anciens détenus incarcérés tout au long de...
  • Palmarès national du CNRD 2016-2017
    L'INFO n° 1 142 UNADIF-FNDIR L'UNADIF-FNDIR co-fondatrice (avec la CNCVR et le Réseau du Souvenir) et membre du comité stratégique et du collège des correcteurs du Concours National de la Résistance et de la Déportation est heureuse de vous communiquer...
  • Miyasé TASDELEN remporte le CNRD dans le Morbihan
    L'INFO n° 1 141 UNADIF-FNDIR du Morbihan UNADIF-FNDIR 56 Miyasé TASDELEN remporte le concours de la Résistance et de la Déportation dans le Morbihan Quand Guy JOUAN et Bruno VIGOUROUX sont allés évoquer la Résistance et la Déportation de leurs pères respectifs...
  • Le pouvoir de la rue sur les nazis…
    L'INFO n° 1 140 COMMUNIQUE UNADIF - FNDIR Paris, le lundi 25 septembre 2017 Les Associations nationales UNADIF – FNDIR, leurs membres Résistants Déportés et Internés et leurs Descendants veulent faire part de leur indignation à l’égard de la déclaration...
  • Libération de Nancy et de Pont-à-Mousson
    L'INFO n° 1 139 UNADIF-FNDIR de la Meurthe-et-Moselle UNADIF-FNDIR 54 Samedi 16 septembre a eu lieu la commémoration du 73ème anniversaire de la libération de NANCY à la Petite-Malpierre sur le territoire de la commune de CHAMPIGNEULLES orchestrée par...
  • Concours de la Résistance et de la Déportation : une flamme qui ne doit pas s’éteindre
    L'INFO n° 1 138 UNADIF-FNDIR de la Meuse UNADIF-FNDIR 55 Concours de la Résistance et de la Déportation : une flamme qui ne doit pas s’éteindre Et qui ne s’éteindra pas, pour paraphraser le Général de Gaulle. Grâce au concours national de la résistance...

S'abonner à notre revue

- Vous souhaitez vous abonner à notre revue trimestrielle "Le Déporté pour la Liberté"

- Vous souhaitez acquérir nos livres, notre CD ou autre

Liste et bon de commande

http://www.unadif.fr/histoire-et-temoignages/les-publications

Commander nos ouvrages

28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 04:00

 

L'INFO n° 1 093

 

 

L'un des premiers drapeaux tricolores français exposé en Angleterre

 

L'immense pavillon flottait sur l'un des navires de la marine napoléonienne coulés par le célèbre amiral britannique Nelson au tout début du XIXe siècle.

 

Au lever du soleil, ce 4 août 1798, il ne reste que quelques épaves de la flotte napoléonienne. La veille, l'armada française pilotée par le vice-amiral François Paul de Brueys d'Aigalliers a subi un sérieux revers. Depuis deux mois, l'amiral britannique Horatio Nelson l'a prise en chasse en Méditerranée avant de la couler au large d'Aboukir, en Égypte. Seuls le Généreux, un géant des mers de 56 mètres qui composait l'arrière-garde de l'escadrille française, et le Guillaume Tell parviennent à s'échapper de ce déluge de feu. « Avant la même heure demain, j'aurai gagné une pairie ou l'abbaye de Westminster (la mort, NDLR) », lançait Nelson à ses troupes avant cette bataille qui forgea sa réputation. Ce qu'il ne savait pas encore, c'est qu'il capturerait deux ans plus tard l'un des plus grands drapeaux jamais tissés. Un pavillon français – le premier tricolore de l'Histoire – de la taille d'un terrain de tennis qui flottait sur le Généreux, coulé le 18 février 1800 par les Anglais lors du siège de Malte. Pour la première fois depuis cent ans, ce butin de guerre sera exposé au musée du château de Norwich, en Angleterre.

 

 

 

L'un des premiers drapeaux français de l'Histoire (16 mètres sur 8)

L'un des premiers drapeaux français de l'Histoire (16 mètres sur 8)

 

L'un des premiers drapeaux français de l'Histoire

 

Après avoir sabordé le Généreux en 1800 dans les eaux maltaises, l'amiral britannique Nelson s'empare de l'immense oriflamme de 16 mètres de long sur 8 de large et le rapporte dans son Norfolk natal, d'où il ne partira plus. 217 ans plus tard, la dizaine de conservateurs paraît bien petite face au géant « encore marqué par les débris de bois et la poudre à canon », détaille le musée. 40 000 livres sterling (47 000 euros) seront nécessaires pour restaurer l'objet. Ce n'est qu'en 1905 que le public a pu l'admirer pour la première fois, lors d'une exposition pour le centenaire de la bataille de Trafalgar, elle aussi remportée par l'armada de Lord Nelson face aux flottes française et espagnole

 

« L'état de conservation du pavillon est incroyable au vu de son âge et de sa fragilité. C'est l'un des drapeaux français les plus vieux présents au Royaume-Uni et son histoire est l'une des plus émouvantes et excitante », s'est réjoui Ruth Battersby-Tooke, conservateur du musée.

D'autant que ce drapeau serait l'un des premiers tricolores de l'Histoire française. En effet, si le Généreux a été mis en service en 1785, l'étendard bleu-blanc-rouge n'a, quant à lui, été adopté que neuf ans plus tard, en 1794, par la Convention. À la barre du navire, Louis-Jean-Nicolas Le Joille aurait été l'un des premiers à arborer la gigantesque bannière à la poupe. D'aucuns prétendaient qu'elle lui avait porté chance lors de la bataille d'Aboukir...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gérard BOCQUERY - dans Histoire
commenter cet article

commentaires