Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : UNADIF MEDIAS
  • : Pour être informé de l'actualité UNADIF-FNDIR, de l'actualité des UNADIF départementales. Pour être informé de l'actualité mémorielle, évènements, cérémonies, expositions, conférences, livres, films, pages d'Histoire ...
  • Contact

  

 

 

 

a2

 

  sur le BLOG MEDIAS

de l'Union Nationale

des Associations de Déportés,

Internés et Familles de Disparus

logo unadifndir grd taille 

et de la Fédération Nationale

des Déportés et Internés

de la Résistance

  

UNADIF - FNDIR

 Triangle rouge

compteur

 

 

__

 

Ici Londres ! Les français parlent aux français !

 

__

 

 

UNADIF est aussi sur

logo-facebook-circulaire.png

Derniers Articles Publies

  • Le livre des 9 000 déportés de France à Mittelbau-Dora
    L'INFO n° 1 311 Le projet initié en 1998 par notre ami André Sellier, Déporté-Résistant, Historien, Président de l'UNADIF-FNDIR de la Somme, voit le jour cette année, le " livre des 9 000 déportés de France à Mittelbau-Dora " c'est un mémorial de papier...
  • Entretenir la mémoire des résistants et des victimes du nazisme
    L'INFO n° 1 310 UNADIF - FNDIR de la Manche UNADIF-FNDIR 50 Il se bat pour entretenir la mémoire des résistants et des victimes du nazisme Dans le Val-de-Saire, Yves Sassignol est marqué par l'histoire de son grand-père, résistant, qui fut déporté suite...
  • Comment devient-on le général de Gaulle ?
    L'INFO n° 1 309 UNADIF - FNDIR des Deux-Sèvres UNADIF-FNDIR 79 Nicole Sibileau, Présidente UNADIF-FNDIR des Deux-Sèvres vous convie à une Conférence de Frédérique Neau-Dufour, Historienne : " Comment devient-on le général de Gaulle ? " Mardi 13 octobre...
  • Timbres UNADIF-FNDIR du 75ème anniversaire
    L'INFO n° 1 308 UNADIF - FNDIR L’UNADIF - FNDIR a toujours été liée historiquement à la Poste, et notamment par Eugène THOMAS, membre fondateur de la FNDIR, Président de l’UNADIF en 1959 et ancien Ministre des PTT, notamment sous le Général de Gaulle...
  • Nouveau Mur des Noms
    L'INFO n° 1 307 UNADIF - FNDIR de l'Oise UNADIF-FNDIR 60 COMPIEGNE, vendredi 14 février 2020 C’est un bel hommage qui a été rendu avec l’inauguration du nouveau Mur des Noms au Mémorial de l’Internement et de la Déportation du camp du Royal Lieu de Compiègne....
  • La Voix du rêve - Le film
    L'INFO n° 1 306 UNADIF - FNDIR La Voix du rêve - Le film Ce film-documentaire vient d'être validé, en février 2020, par le ministère de l'Education nationale et de la Jeunesse. Ce documentaire est consacré aux derniers témoignages des Déportés-Résistants...
  • Cérémonie-hommage à Nathalie Demeurisse
    L'INFO n° 1 305 UNADIF-FNDIR de l'Oise UNADIF-FNDIR 60 Soucy, samedi 15 février 2020 Hommage à Nathalie Demeurisse-Sokolowsky, porte-drapeau UNADIF-FNDIR, décédée brutalement à 54 ans, le 15 février 2019. Le Président Gérard Bocquery et des membres UNADIF-FNDIR...
  • Sortie républicaine et mémorielle
    L'INFO n° 1 304 UNADIF-FNDIR de la Meurthe-et-Moselle UNADIF-FNDIR 54 Paris, Palais-Bourbon A l'invitation de notre Député Laurent GARCIA, nous avons affrété un car afin de nous rendre, le mardi 4 février 2020, à l'Assemblée nationale pour une visite...
  • Journées nationales et cérémonies officielles
    L'INFO n° 1 303 UNADIF - FNDIR Pour répondre à de nombreuses demandes d'internautes, voici la liste des journées nationales et cérémonies officielles : JOURNEES NATIONALES & CEREMONIES OFFICIELLES Photo d'illustration D.R. 11 MARS La journée nationale...
  • 75ème anniversaire de la libération d'Auschwitz
    L'INFO n° 1 302 UNADIF - FNDIR de l'Oise UNADIF-FNDIR 60 COMPIEGNE , mémorial de l'internement et de la déportation du camp du Royal Lieu Lundi 27 janvier 2020 Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'holocauste et de la prévention...

S'abonner à notre revue

- Vous souhaitez vous abonner à notre revue trimestrielle "Le Déporté pour la Liberté"

- Vous souhaitez acquérir nos livres, notre CD ou autre

Liste et bon de commande

http://www.unadif.fr/histoire-et-temoignages/les-publications

Commander nos ouvrages

4 janvier 2019 5 04 /01 /janvier /2019 06:10

 

L'INFO n° 1 221

 

 

UNADIF-FNDIR du Haut-Rhin

 

 

UNADIF-FNDIR 68

 

 

C'est avec grande tristesse que nous vous informons du décès, survenu le 27 décembre 2018, de René BAUMANN, Déporté-Résistant, à l'âge de 95 ans.

 

René, membre de nos associations UNADIF-FNDIR depuis de très nombreuses années, est l'un des sept témoins du documentaire "La Voix du rêve" qui sortira début 2019.

 

René BAUMANN, résistant, déporté Nacht und Nebel (N-N) dans les camps de concentration de Mauthausen, Natzweiler-Struthof et Dachau.

 

René Baumann, Déporté-Résistant (photos UNADIF et Audrey Guilloteau)
René Baumann, Déporté-Résistant (photos UNADIF et Audrey Guilloteau)

René Baumann, Déporté-Résistant (photos UNADIF et Audrey Guilloteau)

 

Infatigable témoin auprès des jeunes générations dans les collèges et lycées dans le cadre du concours national de la Résistance et de la déportation (CNRD).

 

René Baumann et sa biographe Audrey Guilloteau ont relaté ses mémoires dans le livre "Voué à disparaître".

"Voué à disparaître" , livre co-écrit par Audrey Guilloteau et René Baumann

"Voué à disparaître" , livre co-écrit par Audrey Guilloteau et René Baumann

 

René était Officier dans l'Ordre national de la Légion d'honneur, et titulaire de la médaille militaire, croix de guerre 1939-1945, croix du combattant volontaire de la Résistance, croix du combattant volontaire, croix du combattant, médaille de la déportation pour faits de Résistance.

 

Nous renouvelons nos plus sincères condoléances à son fils Michel, à ses petits-enfants et à toute sa famille.

 

Nous ne t'oublierons jamais cher René !

 

 

Jean-Marie Muller Président de l'UNADIF

Pierre Gascon Président de la FNDIR

L'ensemble des membres des Bureaux et Conseils d'administration de l'UNADIF et de la FNDIR

 

 

 

NB : les obsèques de René ont eu lieu le mercredi 2 janvier 2019 en l'Eglise Saint Jean-Baptiste d'Hirsingue (68).

L'éloge funèbre a été prononcé par Jean-Marie Muller, président national de l'UNADIF et président de l'UNADIF-FNDIR du Haut-Rhin, dont René Baumann était le vice-président d'honneur.

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2019 2 01 /01 /janvier /2019 11:00

 

L'INFO n° 1 220

 

 

UNADIF - FNDIR

 

 

Que 2019 soit pour vous et tous ceux qui vous sont chers, une année pleine de bonheur, joie et bonne santé.

 

Nous formons le voeu que toutes les générations unies puissent poursuivre l'engagement dans l'action et les projets sur le chemin de la mémoire et de la citoyenneté.

 

 

Jean-Marie Muller Président de l'UNADIF

Pierre Gascon Président de la FNDIR

L'ensemble des membres des Bureaux et des Conseils d'administration de l'UNADIF et de la FNDIR

 

Voeux 2019

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2018 5 28 /12 /décembre /2018 09:00

 

L'INFO n° 1 219

 

 

LA VOIX DU RÊVE

 

Film-documentaire des derniers témoignages des Déportés-Résistants, rescapés du camp de concentration de Natzweiler-Struthof, en Alsace.

 

Ce film-documentaire est l'histoire de jeunes hommes, résistants, qui connaîtront l'horreur absolue du système concentrationnaire nazi.

 

 

 

La Voix du rêve - Le film
La Voix du rêve - Le film
La Voix du rêve - Le film

La Voix du rêve - Le film

 

Jean VILLERET, René BAUMANN, André MARATRAT, Henri MOSSON, Pierre ROLINET, André MARCHISET, René THALMANN, tous déportés "Nacht und Nebel" "NN" au camp de concentration de NATZWEILER-STRUTHOF, confient les récits de leurs arrestations et des souffrances vécues pendant leur déportation.

 

C'est aussi l'histoire du KL-NATZWEILER-STRUTHOF, l'un des plus meurtriers du système nazi, le seul camp de concentration installé en France par les SS sur le territoire alsacien alors annexé par le IIIème Reich en 1940.

 

Ce film-documentaire est en cours de réalisation, sa sortie est prévue début 2019.

La Voix du rêve

 

 

Une production MINE DE RIEN AMIENS

 

Source : https://www.facebook.com/lavoixdureveMDRamiens/

Nous vous souhaitons à toutes et tous,

 

d'excellentes Fêtes de Nouvel An !

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2018 6 22 /12 /décembre /2018 09:00

 

L'INFO n° 1 218

 

 

La Fondation de la Résistance organise TRIBUNE LIBRE RESISTANCE

 

5 mois  =  5 films

 

du 17 janvier au 16 mai 2019 !

 

Le 3ème jeudi de chaque mois !

 

 

Programme en cinq films :

 


17/01 à 20h30 : Un condamné à mort s'est échappé


21/02 à 20h00 : L'armée des ombres


21/03 à 20h30 : Le jour et l'heure


18/04 à 20h30 : L'armée du crime


16/05 à 20h00 : Laissez passer

 


Projections suivies de débats avec des historiens et/ou des cinéastes

 

 

 

 

 

 

.

 

Tribune Libre Résistance
Tribune Libre Résistance
Tribune Libre Résistance

 

Cinéma Le Saint André des Arts

30, rue Saint-André-des-Arts
75006 Paris

Tribune Libre Résistance
Tribune Libre Résistance
Tribune Libre Résistance
Tribune Libre Résistance
Tribune Libre Résistance

Nous vous souhaitons à toutes et tous,

 

d'excellentes Fêtes de Noël !

Partager cet article

Repost0
17 décembre 2018 1 17 /12 /décembre /2018 05:00

 

L'INFO n° 1 217

 

 

UNADIF-FNDIR du Haut-Rhin

 

 

UNADIF-FNDIR 68

 

 

Banalisation de l’imagerie nazie : l’UNADIF monte au créneau

 

 

Des jeux vidéo qui multiplient les références explicites à l’imagerie nazie ; des boutiques touristiques qui regorgent de bouteilles de vin et de tasses à café « ornées » de l’effigie de Hitler ou de celle de Mussolini. Pis : des militants négationnistes, conviés à visiter le camp de concentration d’Oranienbourg-Sachsenhausen par le parti d’extrême droite allemand AfD (Alternativ für Deutschland) ; enfin, des manifestations ouvertement néonazies, organisées en pleine rue… Tout cela se passe dans l’Europe d’aujourd’hui, à Rimini (Italie), à Budapest (Hongrie) ou à Chemnitz (Allemagne), selon le cas – et nombre de dirigeants européens semblent s’accommoder de la situation.

 

 

« Indignation et inquiétude »

 

Pas l’Union nationale des associations de déportés et internés de la Résistance et famille (UNADIF), forte d’environ 8 000 adhérents dans tout l’Hexagone et présidée depuis 2012 par le Haut-Rhinois Jean-Marie Muller. Son père Émile fut arrêté par la Gestapo le 31 juillet 1943, puis déporté pour faits de résistance au sein du réseau Martial et seule l’arrivée des troupes américaines à proximité de Dachau, en avril 1945, le sauva d’une probable mort par épuisement.

 

Depuis sa création en 1950, l’UNADIF s’est non seulement fixé pour mission de faire vivre la mémoire de la Résistance, mais aussi d’en porter les valeurs de tolérance et d’humanisme, en particulier auprès du public scolaire. D’où le caractère insupportable, pour ses membres, des sinistres résurgences évoquées plus haut. Le 1er septembre dernier, Jean-Marie Muller adressait donc une lettre ouverte, cosignée par son homologue de la Fédération nationale des déportés et internés de la Résistance (FNDIR), Pierre Gascon, à l’adresse du président de la République Emmanuel Macron.


« Glorification du nazisme – Alerte à la banalisation des symboles nazis dans l’opinion publique ! » , débutait leur courrier. Et les deux hommes de poursuivre : « Les déportés, internés pour faits de résistance et leurs descendants veulent exprimer leur indignation et leur inquiétude devant la prolifération des représentations et des symboles du nazisme en Europe et dans le monde. Ils veulent attirer l’attention des pouvoirs publics sur le danger d’une telle banalisation et ses conséquences, y compris auprès des plus jeunes piégés par cette forme d’endoctrinement […] et condamnent avec la plus grande fermeté ce qui constitue une injure à la mémoire des victimes des crimes contre l’humanité commis durant la Seconde Guerre mondiale. »

 

 

 

 

Le Président UNADIF, Jean-Marie Muller
Le Président UNADIF, Jean-Marie Muller

Le Président UNADIF, Jean-Marie Muller

 

Un rendez-vous à l’Élysée

 

« Nous avions déjà interpellé à ce sujet l’ensemble des candidats de l’élection présidentielle de 2017 , rappelle à ce propos le président de l’Unadif. Emmanuel Macron nous avait alors répondu, en substance : “Nous ferons le nécessaire.” » Las : un an et demi plus tard, Jean-Marie Muller attend toujours du concret. Une première réponse – certes courtoise, mais guère plus consistante qu’un banal accusé de réception –, lui a été adressée par le chef de cabinet de l’Élysée, le 19 septembre suivant.

 

Le 11 octobre, tout de même, Jean-Marie Muller a été reçu par le « conseiller mémoire » du président de la République. Une occasion précieuse de faire passer quelques messages, à commencer par celui-ci : l’UNADIF se désole de voir la France – ainsi que d’autres pays européens – s’abstenir chaque fois qu’il est question que l’Onu adopte une résolution de lutte contre la glorification du nazisme.

 

 

Un combat à perpétuer

 

Motif officieux de ces abstentions à répétition – la dernière remonte à novembre 2017 : les textes de résolution jusqu’ici proposés, d’inspiration russe, comportaient quelques « petites lignes » problématiques pour la France ou certains de ses alliés. Bref : « J’ai suggéré que le président de la République s’assure que la prochaine mouture de cette résolution n’évoque plus de sujet clivant , confie Jean-Marie Muller. Notre ambition, c’est en effet que la future résolution soit adoptée à l’unanimité. »

 

Soit, mais pourquoi s’attacher ainsi à un vote dont la portée peut sembler essentiellement symbolique ? « Parce qu’une fois adoptée, cette résolution permettra aux institutions internationales de mettre sous pression les dirigeants nationaux trop complaisants. » Conclusion de Jean-Marie Muller : « La génération des résistants s’efface peu à peu, mais la mémoire de leur combat doit être perpétuée. Il n’est pas nécessaire d’avoir soi-même été résistant ou d’être descendant de résistant pour adhérer à l’UNADIF. Il suffit d’en partager les valeurs. »

 

 

Emmanuel DELAHAYE - Journal L'ALSACE

 

 

 

CONTACTER UNADIF, section départementale du Haut-Rhin, 9 avenue d’Italie, 68110 Illzach ; ✆ 03.89.31.04.44 ; courriel : contact@unadif.fr ; site internet : wwww.unadif.fr

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2018 4 13 /12 /décembre /2018 06:00

 

L'INFO n° 1 216

 

 

UNADIF - FNDIR

 

 

Service historique de la Défense

 

 

À vos claviers !

 

10 000 dossiers individuels de Résistants à découvrir !

 

Notre base de données des Résistants de la Seconde Guerre mondiale vient d'être mise à jour sur le site Mémoire des hommes.

 

Vous pourrez accéder à plus de 10 000 nouvelles références de dossiers individuels provenant de deux fonds d’archives nouvellement classés et conservés au Service historique de la Défense, au château de Vincennes.

 

 

Service historique de la Défense
Service historique de la Défense

Service historique de la Défense

 

Consultez sur le lien suivant la Base des "Titres, Homologations et Services pour Faits de Résistance"

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2018 1 03 /12 /décembre /2018 11:00

L'INFO n° 1 215

 

 

UNADIF - FNDIR

 

 

Communiqué national UNADIF-FNDIR

 

 

 
Paris, le 2 décembre 2018
 
 
 
La République en danger !
 
 
 
 
Il n’y a pas de mot assez fort pour traduire la honte et l’indignation des résistants déportés et internés, de leurs descendants, rassemblés au sein de l’UNADIF-FNDIR, qui, comme des millions de français, ont été témoins de ces scènes apocalyptiques de violence gratuite, deux samedis de suite sur les Champs-Elysées, Place de l’Etoile et dans les rues adjacentes à Paris, ainsi que dans diverses villes de France.
 
 
 
La violation de l’espace sacré de l’Arc de Triomphe et du tombeau du Soldat inconnu, pour la première fois depuis le ravivage de 1923, les nombreuses exactions sur ce monument portent une atteinte grave à un des symboles forts de la Nation et au-delà à la mémoire des hommes et des femmes qui se sont sacrifiés pour libérer notre pays et lui rendre sa dignité.
 
 
 
La République, ses institutions, ses élus sont aujourd’hui menacés si les représentations nationales ne reprennent pas immédiatement leurs droits, si des sanctions lourdes proportionnées aux délits ne sont pas prises, et si le pouvoir exécutif ne prend pas de manière très ferme les mesures nécessaires pour empêcher des délinquants incontrôlés de commettre des actes irresponsables, que rien ne peut justifier.
 
 
 
 
 
Pierre GASCON, Déporté-Résistant, Président de la FNDIR
 
Jean-Marie MULLER, Fils de Déporté-Résistant, Président de l’UNADIF

 

 

 

La République en danger !
La République en danger !

 

A l'invitation du Général d'Armée Bruno Dary, Président du Comité de la Flamme, nos associations et nos Drapeaux UNADIF-FNDIR seront présents, aux côtés d'autres associations patriotiques et de mémoire, au Ravivage de la Flamme, sur la Tombe du Soldat inconnu, sous l'Arc de Triomphe de l'Etoile, ce mardi 4 décembre 2018 à 18h30.

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2018 6 01 /12 /décembre /2018 05:45

 

L'INFO n° 1 214

 

 

Le journal intime du nazi Heinrich Himmler retrouvé en Russie

 

Dans des archives militaires, en Russie, des documents essentiels pour l'Histoire du XXe siècle et la Seconde guerre mondiale ont refait surface. Des journaux intimes, écrits par Heinrich Himmler lui-même, qui en disent long sur l'un des personnages clé de la solution finale.

 

Dans la petite ville de Podolsk, au sud de la Russie, des historiens ont fait une importante découverte. Depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, trois carnets composant le journal intime du dignitaire nazi Heinrich Himmler dormaient au fond d'un tiroir. Ils correspondent aux années 1938, 1943 et 1944, complétant ainsi les trois autres carnets, des années 39, 42 et 45, noircis par la plume d'Himmler lui-même.

 

En charge de l'analyse des carnets : l'Institut de recherche historique d'Allemagne, qui dévoilera l'année prochaine dans un livre, le contenu du journal intime, souligne le site Mashable, qui rapporte l'information.

Le journal intime d'Heinrich Himmler retrouvé en Russie

 

La vie quotidienne d'un bourreau nazi

 

 

Toutefois, le quotidien allemand Bild a d'ores et déjà publié plusieurs extraits du journal, sous forme d'épisodes, qui nous donnent déjà un aperçu de ce qu'a pu raconter Himmler, et apportent des informations précieuse sur la vie de tous les jours du bras droit d'Adolf Hitler.

 

 

Le chef de la police SS se révèle, à travers les pages, être un homme très occupé, qui jongle entre dîners avec des hauts dignitaires et exécutions de prisonniers. Ainsi, selon Mashable, plus de 1 600 rendez-vous seraient inscrits dans les carnets intimes d'Himmler. Plusieurs déjeuners ont d'ailleurs eu lieu pour le bourreau nazi, au camp de Dachau et de Buchenwald.

 

 

Les pages révèlent en effet qu'Himmler était personnellement très impliqué dans le massacre qu'il a opéré. Il n'était pas simplement le haut dignitaire qui se contente de donner des ordres. Il assistait personnellement à certaines exécutions, et il aurait également retranscrit dans son journal intime un échange avec un officier SS dans lequel il lui demandait d'entraîner des chiens à "déchirer les gens en mille morceaux à Auschwitz".

Heinrich Himmler

Heinrich Himmler

 

Plongée dans l'horreur

 

 

Le journal intime de celui qui fut l'un des plus importants responsables de la Shoah révèle sans surprise à quel point l'homme était cruel, et d'une froideur inhumaine. En 1943, en visite à Potsdam, il prononce un discours, dans lequel il dévoile ses ambitions avec un cynisme glaçant, dont Atlantico, rapporte un extrait : "Je parle de l'évacuation des juifs, de l'extermination du peuple juif. […] Cela fait partie de nos plans, nous éliminons les juifs, nous les exterminons… Une petite affaire".

 

Autre anecdote terrifiante, mais non moins surprenante du journal intime d'Himmler : il semblerait que ce dernier, aussi surprenant que cela puisse paraître, était sensible à la vue du sang. Il raconte alors comment il a failli tourner de l'oeil lorsqu'au cours d'une exécution de Juifs en Biélorussie, il a reçu un morceau de cervelle sur la veste.

 

 

 

 

Massages et rendez-vous avec sa maîtresse

 

 

Outre les détails insistant sur la cruauté déjà connue d'Heinrich Himmler, les journaux intimes lèvent également le voile sur des aspects plus personnels et privés de sa  vie. Il raconte, notamment au fil des pages, des soirées simples, à téléphoner à ses enfants, ou à regarder les étoiles. Il est également question de séances de massages, que son médecin personnel lui faisait, pour le détendre.

 

 

"La chose la plus intéressante pour moi est cette combinaison de père aimant et de meurtrier au sang-froid", selon Damian Imoehl, journaliste au Bild, qui a eu accès aux journaux intimes, explique Mashable. Il raconte aussi qu'Heinrich Himmler semblait d'être quelqu'un de très attentionné avec ses proches, notamment sa fille, sa femme et sa secrétaire, qui était également sa maîtresse. Heinrich Himmler s'est donné la mort en mai 1945, en avalant une capsule de cyanure, évitant ainsi la capture, et le procès terrible qui aurait suivi, s'il était resté en vie après la libération des camps de la mort, dont il était la clé de voûte.

 

 

Le bras droit d'Adolph Hitler, Heinrich Himmler

Le bras droit d'Adolph Hitler, Heinrich Himmler

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2018 3 28 /11 /novembre /2018 06:30

 

L'INFO n° 1 213

 

 

UNADIF-FNDIR de Savoie

 

 

UNADIF-FNDIR 73

 

 

             C'est avec grande tristesse que nous apprenons le décès du Colonel Pierre Desroche, Ancien Résistant, survenu mardi 27 novembre 2018, à l'âge de 94 ans.


Résistant durant la Seconde Guerre mondiale, puis Officier dans l'Armée de Terre jusqu'en 1968, le Colonel Pierre Desroche était Commandeur dans les Ordres nationaux de la Légion d'Honneur et du Mérite et titulaire de très nombreuses décorations, entre autres : Croix de Guerre 1939-1945 avec Palme et Etoile, Croix de Guerre des T.O.E. avec Etoile, Croix de la Valeur militaire avec Etoiles, Médaille de la Résistance française, Croix du Combattant volontaire de la Résistance, Croix du Combattant volontaire, Croix du Combattant...

Le Colonel Desroche était le président départemental de Savoie de l'association nationale des Médaillés de la Résistance française et présidait le Comité d'entente des mouvements de Résistance et de Déportation de Savoie pour le CNRD, aux côtés de notre Vice-président national de la FNDIR et Président de l'UNADIF-FNDIR de Savoie, Henri Maître.
 


Voici quelques phrases qu'il prononçait au début de ses très nombreuses conférences dans les établissements d'enseignement, dans le cadre du Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD) :

« A tout juste 16 ans, en octobre 1940, j’ai rejoint le mouvement Jeunes gaullistes de Savoie. Avec mes camarades de lycée, nous participions à de nombreuses actions de résistance : recrutement, propagande, distribution de tracts... En 1943, j’ai remplacé le chef de notre unité, Pierre Dumas, qui s’était fait arrêté. Nos missions étaient de plus en plus risquées. Nous devions, par exemple, réceptionner de l’armement parachuté. La Gestapo a essayé de m’arrêter en mars 1944 mais j’ai pu m’échapper. Trois mois plus tard, j’ai rejoint le maquis en Savoie. Il représentait une plus grande sécurité et liberté car en ville, notre grande crainte était d’être dénoncé. On pouvait se battre vraiment et surtout, on connaissait l’ennemi.

En 1945, j’ai intégré l’école de Saint-Cyr Coëtquidan. Venant d’une famille de militaires, mon chemin était tout tracé. Durant ma carrière, j’ai été déployé deux fois en Indochine et deux fois en Algérie. En 1949, alors au 13e bataillon de chasseur alpin, j’ai effectué mon premier séjour en Indochine, à la tête de supplétifs du 1er bataillon Thaï. Un jour, en poste isolé sur la fleuve Rouge, nous avons été attaqués par 3 000 Vietminh. Sachant bien manipuler les armes lourdes, j’ai pu clouer au sol cette vague de combattants. Nous avons eu cinq morts et une quinzaine de blessés dans le poste. Chaque mois, en Indochine, environ 600 soldats étaient tués et blessés. Ils n’ont jamais eu de décorations. C’était une autre époque.

Aujourd’hui, je suis président du comité d’entente des mouvements de résistance et de déportation de Savoie. Je m’occupe aussi du prix de la résistance et de la déportation. C’est important que les jeunes apprennent l’histoire. Un peuple qui n’a pas d’histoire, est un peuple sans mémoire, voué à disparaître. Donc je continuerai à aller dans les lycées jusqu’à ce que mes jambes me portent ! Aux combattants d’aujourd’hui, je leur dirais qu’il faut toujours avoir l’esprit de résistance de façon à ne jamais admettre ni la banalité ni la lâcheté. »
 
 


Nous adressons à toute sa famille nos plus sincères condoléances.


Les Présidents nationaux UNADIF et FNDIR, Jean-Marie Muller et Pierre Gascon.

Les membres des Bureaux et C.A. de l'UNADIF-FNDIR.
 

 

 

 

Colonel Pierre DESROCHE

Colonel Pierre DESROCHE

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2018 1 12 /11 /novembre /2018 05:30

 

L'INFO n° 1 212

 

 

UNADIF - FNDIR

 

 

Le Guide pédagogique UNADIF spécial CNRD 2018-2019 est disponible !

 

Commandez-le !

 

 

L'UNADIF-FNDIR, une des trois associations initiatrices du C N R D (Concours national de la Résistance et de la Déportation), il y a bientôt 60 ans (avec la C N C V R et le Réseau du Souvenir)
vous propose son guide pédagogique d'aide à la préparation du concours 2018-2019, dont le thème est :

 

" Répressions et déportations en France et en Europe , 1939-1945. Espaces et histoire. "

 

 

 

 

 

 

Guide pédagogique UNADIF spécial CNRD 2018-2019
Guide pédagogique UNADIF spécial CNRD 2018-2019
Guide pédagogique UNADIF spécial CNRD 2018-2019
Guide pédagogique UNADIF spécial CNRD 2018-2019

 

Guide pédagogique très complet de 40 pages :

CDI, enseignants, lycéens, collégiens, parents :

N'hésitez pas à le commander !

 

 

Contactez notre siège national :

Courriel : contact@unadif.fr

Téléphone : 01 53 70 47 00

Fax : 01 53 70 47 07

 

LA MÉMOIRE A UN AVENIR !

 

UNADIF-FNDIR
49, rue du faubourg du temple
75010 Paris

Guide pédagogique UNADIF spécial CNRD 2018-2019

 

Retrouvez chaque semaine des pages extraites du Guide sur notre page Facebook UNADIF (lien ci-dessous)

Partager cet article

Repost0