Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : UNADIF MEDIAS
  • : Pour être informé de l'actualité UNADIF-FNDIR, de l'actualité des UNADIF départementales. Pour être informé de l'actualité mémorielle, évènements, cérémonies, expositions, conférences, livres, films, pages d'Histoire ...
  • Contact

  

 

 

 

a2

 

  sur le BLOG MEDIAS

de l'Union Nationale

des Associations de Déportés,

Internés et Familles de Disparus

logo unadifndir grd taille 

et de la Fédération Nationale

des Déportés et Internés

de la Résistance

  

UNADIF - FNDIR

 Triangle rouge

compteur

 

 

__

 

Ici Londres ! Les français parlent aux français !

 

__

 

 

UNADIF est aussi sur

logo-facebook-circulaire.png

Derniers Articles Publies

  • 11 novembre 2021 à Grenoble
    L'INFO n° 1 386 UNADIF-FNDIR de l'Isère UNADIF-FNDIR 38 Grenoble, jeudi 11 novembre 2021 - Une première cérémonie, était organisée devant la plaque qui marque l’emplacement exact de l’arrestation qui eut lieu le 11 novembre 1943. Ce jour-là, des centaines...
  • Joséphine Baker entre au Panthéon
    L'INFO n° 1 385 Mardi 30 novembre 2021, Joséphine Baker entre au Panthéon Hommage solennel de la Nation Freda Josephine McDonald dite Joséphine Baker née le 3 juin 1906 à Saint Louis, Missouri, USA - Décédée le 12 avril 1975 à Paris XIIIe arr. Joséphine...
  • 11 novembre 2021 à Compiègne
    L'INFO n° 1 384 UNADIF-FNDIR de l'Oise UNADIF-FNDIR 60 Compiègne, Clairière de l'Armistice, jeudi 11 novembre 2021 La Ville de Compiègne a commémoré le 103ème anniversaire de l'Armistice 1918 Notre Drapeau UNADIF-FNDIR de l'Oise était porté lors des cérémonies...
  • 11 novembre 2021 à Villefontaine
    L'INFO n° 1 383 UNADIF-FNDIR de l'Isère UNADIF-FNDIR 38 Villefontaine, jeudi 11 novembre 2021 Une trentaine d'élèves du collège Aragon de Villefontaine participa à cette cérémonie du 103ème anniversaire de l’Armistice. Certains sont inscrits au Concours...
  • 11 novembre 2021 à Rueil-Malmaison
    L'INFO n° 1 382 UNADIF-FNDIR des Hauts-de-Seine UNADIF-FNDIR 92 Rueil-Malmaison, jeudi 11 novembre 2021 Allocution de notre ami Alain Joly, président UNADIF-FNDIR 92 et président du comité d'entente des associations patriotiques et mémorielles et du devoir...
  • 11 novembre 2021 à Mulhouse
    L'INFO n° 1 381 UNADIF-FNDIR du Haut-Rhin UNADIF-FNDIR 68 Mulhouse, jeudi 11 novembre 2021 Notre président national UNADIF-FNDIR Jean-Marie Muller, président également de l'UNADIF-FNDIR 68 a commémoré aux côtés des élèves et des autorités civiles et militaires,...
  • 11 novembre 2021 à Nancy
    L'INFO n° 1 380 UNADIF-FNDIR de la Meurthe-et-Moselle UNADIF-FNDIR 54 Samedi 11 novembre 2021, la commémoration du 103ème anniversaire de l'Armistice du 11 novembre 1918 a eu lieu sur l'esplanade de la Porte Désilles à NANCY sous la présidence du Directeur...
  • Hommage aux Morts de toutes les Guerres
    L'INFO n° 1 379 UNADIF FNDIR de l'Oise UNADIF-FNDIR 60 Compiègne, cérémonies de la Toussaint Lundi 1er novembre 2021 Les autorités civiles et militaires et les représentants des associations patriotiques et mémorielles et leurs porte-drapeaux se sont...
  • L'avenir de nos associations
    L'INFO n° 1 378 Samedi 20 novembre 2021 Rencontre Inter-amicale (Union des Associations de Mémoire des Camps nazis) à Paris Association française Buchenwald, Dora et kommandos – Amicale du camp de concentration de Dachau – Amicale de Mauthausen, déportés,...
  • Assemblée générale de l'UNADIF-FNDIR de l'Isère
    L'INFO n° 1 377 UNADIF FNDIR de l'Isère UNADIF-FNDIR 38 GRENOBLE, samedi 16 octobre 2021 Le président Jean-Paul Blanc, a convoqué les membres UNADIF-FNDIR de l’Isère pour l’assemblée générale ordinaire annuelle dans les locaux de la caserne de gendarmerie...

S'abonner à notre revue

- Vous souhaitez vous abonner à notre revue trimestrielle "Le Déporté pour la Liberté"

- Vous souhaitez acquérir nos livres, notre CD ou autre

Liste et bon de commande

http://www.unadif.fr/histoire-et-temoignages/les-publications

Commander nos ouvrages

14 octobre 2021 4 14 /10 /octobre /2021 04:00

 

L'INFO n° 1 371

 

 

EXPOSITION du 4 octobre 2021 au 2 janvier 2022

 

 

Dès le 4 octobre, le musée de l’Ordre de la Libération revient sur le rôle essentiel de la radio pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

L’exposition dévoilera la lutte acharnée que se sont livrées les radios de la Résistance, de l’Occupation et de la collaboration, de 1940 à 1944.

 

Elle expliquera également tous les moyens utilisés pour séduire, convaincre et mobiliser les auditeurs.

 

 

 

À l’aube de Noël 1921, Radio Tour Eiffel émet sa première émission radiophonique depuis la Dame de Fer. À l’occasion de cet anniversaire, le musée de l’Ordre de la Libération, aux Invalides, revient sur le rôle essentiel de la radio pendant la Seconde Guerre mondiale. L’exposition La Guerre des ondes. Londres, Paris, Vichy (1940 – 1944), présentée du 4 octobre 2021 au 2 janvier 2022, dévoile la lutte acharnée que se sont livrées les radios de la Résistance, de l’Occupation et de la collaboration, de 1940 à 1944. Elle expliquera également tous les moyens utilisés pour séduire, convaincre et mobiliser les auditeurs.


 

De l’Appel du général de Gaulle le 18 juin 1940 jusqu’à la libération de Paris le 24 août 1944, une « guerre des ondes » prend forme et voit s’affronter l’équipe française de Radio-Londres sur l’antenne de la British Broadcast Corporation (BBC), la radio allemande de langue française Radio-Paris et la Radiodiffusion nationale(dite « Radio-Vichy ») de l’État français.

 


Bien que la radio soit un média jeune à ce moment-là, six millions et demi de postes équipaient déjà les foyers français. Unique média domestique, la radio devient un enjeu stratégique majeur de propagande et une arme de guerre psychologique.

 


L’exposition s’articule autour des trois radios : Radio-Londres (sur la BBC) au service de la France libre et la Résistance intérieure, « Radio-Vichy », considérée comme la radio de l’État français, et Radio-Paris, contrôlée par l’occupant allemand.

 

La « guerre des ondes » n’est ni statique, ni verticale ; elle se livre sur un réseau dynamique de relations entre tous ses protagonistes. En effet, les trois radios s’interpellent, se critiquent et se répondent — parfois au-delà même des ondes, tandis que les Français ne restent pas passifs face aux contenus radiodiffusés.

 

 


L’exposition présente une cinquantaine d’objets et documents (postes de radio, micro, affiches, tracts, brochures, magazines, machine à écrire, etc.), ainsi qu’une borne interactive qui diffuse des extraits d’émissions de radio : chansons, parodies, discours, concerts, etc. Cette dernière permet de mieux appréhender le rôle, pendant la Seconde Guerre mondiale, du plus ancien média sonore.

 

 

En savoir plus : t.ly/diGc

La Guerre des Ondes. Londres, Paris, Vichy 1940 - 1944
Partager cet article
Repost0
1 février 2021 1 01 /02 /février /2021 06:00

 

L'INFO n° 1 338

 

 

Exposition au musée de l'Ordre de la Libération

 

Hôtel national des Invalides

 

 

 

Prolongation jusqu'au 28 février 2021

 

 

 

1940 ! Paroles de rebelles

 

 

Dans le cadre de « l’année de Gaulle » et du 80ème anniversaire de l’année 1940, le musée de l’Ordre de la Libération situé aux Invalides a choisi de s’interroger sur le « mystère de l’engagement » en donnant la parole aux pionniers de la Résistance : les Compagnons de la Libération. Parmi les 1 038 Compagnons de la Libération, 790 se sont engagés dès l’année 1940.

 

Centrée principalement sur leurs témoignages, l’exposition 1940 ! Paroles de rebelles, présentée du 17 septembre 2020 au 28 février 2021, démontre comment, pourquoi, à quel moment de leur vie et au nom de quelles valeurs une poignée d’hommes et de femmes décident de prendre tous les risques, dès 1940, pour une France libre.

 

En s’appuyant sur des exemples individuels, le musée de l’Ordre de la Libération met en lumière le processus de l’engagement et analyse l’élément déclencheur de chacun en donnant la parole « directe » aux Compagnons, en illustrant par leurs mots et leurs souvenirs les trois éléments que sont la décision, les motivations et l’action. La progression de certains Compagnons dans ces trois étapes constitue le fil conducteur de l’exposition.

 

Alors que peu d’objets et de documents peuvent illustrer un tel sujet, il existe en revanche de très nombreux témoignages écrits, enregistrés et filmés, inédits pour certains. Lettres, photographies, objets personnels et vêtements sont aussi les traces de l’engagement de ces hommes et ces femmes qui, envers et contre tout, ont refusé la défaite.

l'exposition est prolongée jusqu'à fin février

l'exposition est prolongée jusqu'à fin février

 

EN SAVOIR +

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2019 7 22 /12 /décembre /2019 07:00

 

L'INFO n° 1 285

 

 

UNADIF-FNDIR de l'Oise

 

 

UNADIF-FNDIR 60

 

 

Exposition au Mémorial de l'Internement et de la Déportation du camp de Compiègne-Royallieu

 

 

KATYN

 

 

Le massacre de Katyń est l'assassinat de masse, par la police politique de l’Union soviétique (le NKVD), au printemps 1940 dans la forêt de Katyń, village russe proche de Smolensk et de la frontière biélorusse.

 

Des milliers de Polonais, essentiellement des officiers d'active et de réserve (dont des étudiants, des médecins, des ingénieurs, des enseignants, etc.), et divers autres membres des élites polonaises considérées comme hostiles à l’idéologie communiste, ont été assassinés.

 

Depuis le 26 novembre et jusqu’au début de l’année 2020, une exposition sur ce dramatique évènement de l’histoire du XXème siècle, à la scénographie spectaculaire et poignante, s’est installée au Mémorial de l’Internement et de la Déportation.

 

Créée par le Muzeum Katyńskie, cette exposition est un évènement inédit en Europe.

 

C'est la première fois qu’un musée polonais présente une exposition sur le sol français.

 

Lors du vernissage de l’exposition, étaient présentes : Magdalena Sasal, responsable de la communication du Muzeum Katyńskie, et Anna Bilos, directrice de l’Institut Polonais de Paris.

 

 

 

Album-photos complet sur le lien ci-dessous :

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2427176717394154&id=657456787699498

 

 

#ADIFDELOISE #UNADIF #UNADIFFNDIR #FNDIR

Katyn
Partager cet article
Repost0
16 novembre 2019 6 16 /11 /novembre /2019 07:00

 

L'INFO n° 1 276

 

 

 

UNADIF - FNDIR de l'Isère

 

 

UNADIF-FNDIR 38

 

 

Elle a espionné le pillage des oeuvres d'art par les nazis :
une exposition rend hommage à Rose Valland à Grenoble

 

Le musée dauphinois à Grenoble propose jusqu'au 27 avril 2020 une exposition consacrée à l'histoire de Rose Valland. Une héroïne iséroise qui durant la seconde guerre mondiale réussit a consigner les œuvres d'art lors de leur pillage par les nazis. 

 

Elle était résistante, passionnée d'art et... espionne. Petite femme discrète aux lunettes rondes, Rose Valland a pourtant permis la restitution de près de 45 000 œuvres d'art spoliées par les nazis. Jusqu'au 27 avril 2020, le musée dauphinois de Grenoble relate le parcours hors normes de cette figure de la Résistance à travers l'exposition Rose Valland. En quête de l’art spolié. 

 

 

Espionne improvisée

 

Au coeur de la seconde guerre mondiale, Paris sous l'Occupation devient une plaque tournante des œuvres d'art. Les Allemands installent au Louvre un vaste trafic d'objets qu'ils confisquent aux Juifs ou aux Francs-maçons, pour les envoyer ensuite en Allemagne.

 

Des mouvements savamment observés et notés par Rose Valland qui travaillait alors au musée du Jeu de Paume, tout à côté du prestigieux musée parisien du Louvre. C'est ainsi que la sage conservatrice, qui parlait parfaitement allemand, enfile le costume de l'espionne. 

Elle comprenait ce que disait Göring, elle enregistrait tout dans sa tête, fouillait les poubelles et le soir elle notait tout sur des carnets (Jacqueline Barthalay La mémoire de Rose Valland).

 

Une mine d'informations précieuses qui renseignent les historiens de l’art sur les spoliations perpétrées durant toute l’occupation. Un travail solitaire, dans l'ombre, qui a permis à la Libération de retrouver, dans les anciens territoires du Reich, quelque 45 000 œuvres volées et de les restituer à leurs propriétaires légitimes. 

 

 

Monument Woman au Jeu de Paume !

 

A la manière des Monuments Men, dont l'histoire a été mise en lumière par George Clooney, Rose Valland a résisté contre le pillage des nazis. Nommée capitaine de l’Armée française en 1945, Rose prend d'ailleurs part à ce travail de terrain aux côtés notamment des Monuments Men américains. Jusqu’à sa disparition en 1980, elle n’aura de cesse d'agir à la restitution. "Même après sa retraite elle a œuvré pour retrouver les oeuvres", souligne Christine Verney, la petite cousine de Rose Valland.

 

 

Le musée Dauphinois raconte le travail acharné de Rose Valland pour la protection de l'art. Une mission qui n'est pas terminée, 40 000 oeuvres n'ont toujours pas été restituées.

Rose Valland publia en 1961, Le Front de l’art (Plon) qui fut réédité en 1997 et en 2014 par les éditions de la Réunion des musées nationaux, et demeure aujourd’hui encore disponible.

 

 

"Rose Valland, en quête de l'art spolié"

 

Musée Dauphinois
30 rue Maurice Gignoux 38000 Grenoble


Horaires : Jusqu'au 27 avril 2020 , tous les jours (sauf mardi) de 10h à 18h,

samedi et dimanche de 10h à 19h. 


Entrée libre et gratuite

 

Rose Valland, en quête de l’art spolié
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2019 4 24 /10 /octobre /2019 05:00

 

L'INFO n° 1 270

 

 

 

Exposition au musée de l'Ordre de la Libération

 

Hôtel national des Invalides

 

 

 

Jusqu'au 5 janvier 2020

 

 

 

Le chant des partisans

 

En savoir +

 

cliquez sur le lien ci-dessous

Partager cet article
Repost0
12 juin 2019 3 12 /06 /juin /2019 04:30

 

L'INFO n° 1 248

 

 

EXPOSITION du 15 juin au 21 octobre 2019

 

 

MARINUS, photomontages satiriques 1932-1940

 

 

Dénonçant avec dérision la terrible réalité politique des années 1930, Marinus Jacob Kjelgaard, dit Marinus, fait du montage photographique son « arme » préférée.

 

Journaliste et photographe danois travaillant à Paris au début du XXe siècle, il intègre le journal hebdomadaire Marianne en 1932. Pendant huit ans, à la manière des dadaïstes, il commente, moque et dénonce l’actualité géopolitique par le biais d’images truquées qui font régulièrement la Une du journal. Adolf Hitler, Benito Mussolini, Édouard Daladier, président français du Conseil, ou encore Joseph Goebbels, ministre de la propagande de l’Allemagne nazie, figurent parmi les personnalités mises en scène dans des photomontages d’une lucidité déroutante et d’un humour incisif.

 

Parallèlement à l’exposition, une programmation variée est proposée au public. Fabrication de photomontages dans l’esprit Dada, atelier philo sur la manipulation des images et rendez-vous dédiés aux cinéphiles.

MARINUS, photomontages satiriques 1932-1940

 

Exposition du 15 juin au 21 octobre 2019

 

Tout public

 

Entrée gratuite

 

visible au Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère

14, rue Hébert - 38000 Grenoble

 

 

Contact :  04 76 42 38 53


musee-resistance@isere.fr

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2019 5 11 /01 /janvier /2019 06:30

 

L'INFO n° 1 222

 

 

Exposition LUTETIA 1945, le retour des déportés

 

à BRIVE-LA-GAILLARDE (19)


Du 17 janvier au 4 avril 2019

 

 

Lutetia 1945, le retour des déportés
Lutetia 1945, le retour des déportés

 

Au Centre d’études et Musée Edmond-Michelet


4, rue Champanatier

19100 Brive

 

 

Entrée gratuite, du lundi au samedi de 13h à 18h.

 

 

Consultez l'information sur notre site internet sur ce lien  :

  http://www.unadif.fr/actualites/exposition-lutetia-1945-le-retour-des-deportes

 

Téléphone : 05-55-74-06-08

 


Courriel : museemichelet@brive.fr

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2018 2 25 /09 /septembre /2018 05:00

 

L'INFO n° 1 202

 

 

UNADIF - FNDIR

 

 

Au nom d'Hippocrate
Médecins déportés au camp de concentration de Natzweiler.

 

Entre 1933 et 1945, les nazis déportèrent de nombreux médecins pour des motifs politiques ou raciaux. Ces médecins ne formaient pas une catégorie de déportés à part, et n’étaient pas mieux ou moins bien traités que les autres détenus. Mais leur statut leur conférait parfois une place particulière dans les camps : les nazis pouvaient les utiliser comme auxiliaires dans leurs expériences, tandis que les déportés voyaient en eux un recours inespéré contre les maladies.

 

Alors que le sujet des médecins nazis qui ont oeuvré dans les camps est bien documenté, celui des médecins déportés est sous étudié.


Pourtant, il pose des questions fondamentales :

- Que peut faire un médecin dans un camp, confronté à des pathologies souvent violentes, mais lui-même affaibli et dépourvu de moyens ?


- Que signifie exercer la médecine dans un camp où la mort règne ?

- Soulager son prochain ?

- Faire acte de résistance ?

- Sauver sa peau grâce à son savoir ?

 

 

À travers l’exemple du camp de concentration de Natzweiler et de ses camps annexes, l’exposition apporte quelques pistes de réflexion fondées sur les archives et les témoignages, sans prétendre à l’exhaustivité sur un sujet complexe.

 

 

 

Au nom d'Hippocrate. Médecins déportés au camp de concentration de Natzweiler
Au nom d'Hippocrate. Médecins déportés au camp de concentration de Natzweiler
Au nom d'Hippocrate. Médecins déportés au camp de concentration de Natzweiler
Au nom d'Hippocrate. Médecins déportés au camp de concentration de Natzweiler

 

Cette exposition est présentée au Centre Européen du Résistant Déporté

(C E R D) - 67130 Natzwiller (Bas-Rhin).

 

du 15 septembre 2018 au 15 juin 2019.

 

 

 

 

Gérard Bocquery Secrétaire général adjoint national de l'UNADIF.

 

 

Sur notre site internet :

http://www.unadif.fr/actualites/exposition-au-nom-dhippocrate-les-medecins-deportes-au-natzweiler

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2018 5 26 /01 /janvier /2018 06:00

 

L'INFO n° 1 170

 

 

Le Centre Régional "Résistance & Liberté" a le plaisir de vous annoncer l'ouverture de l'exposition Humour interdit.

 



Présentée à Thouars du 6 février au 30 septembre 2018, l'exposition questionne la place et la fonction du dessin - qu’il soit politique ou humoristique - sous l’Occupation et souligne le combat nécessaire pour que vive la liberté de la presse et la liberté d'expression.

 

 

 

Humour interdit
Humour interdit

 

Vous pouvez consulter et télécharger le dossier de presse de l'exposition sur notre site internet sur le lien suivant :

 

Dossier de presse

 

 

 

Pour tous renseignements

Humour interdit
Partager cet article
Repost0
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 05:00

 

L'INFO n° 1 087

 

 

ADIF-FNDIR du Rhône   UNADIF 69   MUADIR

 

 

À travers une sélection d’objets et de témoignages cette visite permet d’appréhender la diversité sociale et culturelle des pionniers de la Résistance et la pluralité des motivations qui les ont poussés à passer à l’action.

 

Cette visite met également en lumière les acteurs et les différentes formes qu’a pris leur combat.

 

 

Visites programmées les 18 mars et 21 mai 2017 de 15h à 17h.

 

 

Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation

14, avenue Berthelot

69007 Lyon

 

Réservation :

chrd.reservation@mairie-lyon.fr

 

 

 

 

 

 

Les multiples facettes de la Résistance
Partager cet article
Repost0