Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : UNADIF MEDIAS
  • : Pour être informé de l'actualité UNADIF-FNDIR, de l'actualité des UNADIF départementales. Pour être informé de l'actualité mémorielle, évènements, cérémonies, expositions, conférences, livres, films, pages d'Histoire ...
  • Contact

  

 

 

 

a2

 

  sur le BLOG MEDIAS

de l'Union Nationale

des Associations de Déportés,

Internés et Familles de Disparus

logo unadifndir grd taille 

et de la Fédération Nationale

des Déportés et Internés

de la Résistance

  

UNADIF - FNDIR

 Triangle rouge

compteur

 

 

__

 

Ici Londres ! Les français parlent aux français !

 

__

 

 

UNADIF est aussi sur

logo-facebook-circulaire.png

Derniers Articles Publies

  • Déportées à Ravensbrück 1942 - 1945
    L'INFO n° 1 443 Exposition aux Archives nationales du 3 février au 16 juin 2023 Du lundi au samedi de 9h à 16h45 Entrée gratuite
  • Intoxiquée ! La jeunesse sous la botte nazie
    L'INFO n° 1 442 Présentée du 1er février au 12 novembre 2023, la nouvelle exposition du Mémorial Alsace-Moselle intitulée « Intoxiquée ! La jeunesse sous la botte nazie » révèle l’endoctrinement subi par les enfants dès leur plus jeune âge dans ce régime...
  • Le récit inédit d'Andrée Gallais sur les camps de la mort
    L'INFO n° 1 441 UNADIF-FNDIR de l'Ille-et-Vilaine UNADIF-FNDIR 35 La publication annuelle de l'association "Art et Histoire du pays de Fougères" propose un récit inédit écrit en 1946 par Andrée Gallais de retour des camps de la mort. Parmi les nombreux...
  • Charles de Gaulle, jeunesse et premiers écrits
    L'INFO n° 1 440 Jeudi 19 janvier à 19h, à l’occasion de la première soirée culturelle 2023 du musée de l'Ordre de la Libération, retrouvez monsieur Philippe Radal, président de l’association des amis du musée et monsieur François Broche, fils du lieutenant-colonel...
  • Le parcours des Déportés
    L'INFO n° 1 439 UNADIF-FNDIR de l'Oise UNADIF-FNDIR 60 Philippe Marini, Maire de Compiègne, vous invite à l'inauguration du "Parcours des Déportés", vendredi 13 janvier 2023 à partir de 14 heures devant la gare de Compiègne. Ce parcours est un de ceux...
  • Bonne année 2O23
    L'INFO n° 1 438 UNADIF - FNDIR Recevez chères amies, chers amis, tous nos voeux pour une belle et bonne année 2O23 dans la poursuite de nos actions mémorielles
  • Le Dictionnaire des Compagnons de la Libération
    L'INFO n° 1 437 L’Ordre de la Libération vous convie à une soirée spéciale de lancement du Dictionnaire des Compagnons de la Libération, le lundi 12 décembre 2O22, en présence de l’auteur Vladimir Trouplin. Des exemplaires seront vendus et dédicacés sur...
  • Guide pédagogique spécial CNRD 2O22-2O23
    L'INFO n° 1 436 UNADIF-FNDIR Notre GUIDE 2O22-2O23 est désormais disponible en ligne ! Faites-le savoir à toutes vos connaissances !! Consultez ou téléchargez notre guide pédagogique sur le lien ci-dessous Notre Guide CNRD 2O22-2O23
  • Jacques Bergez nous a quittés
    L'INFO n° 1 435 UNADIF-FNDIR de l'Oise UNADIF-FNDIR 60 C'est avec une grande tristesse que nous vous apprenons le décès de notre ami, ancien Vice-président de notre UNADIF-FNDIR de l'Oise, Jacques Bergez, à l'âge de 96 ans, dimanche 16 octobre 2022 à...
  • Musique en Résistance
    L'INFO n° 1 434 Ce jeudi 20 octobre 2022, le Musée de l'Ordre de la Libération recevra Guy Krivopissko, historien et spécialiste de la musique pendant la Seconde Guerre mondiale, qui évoquera la musique en temps de Résistance. La conférence sera entrecoupée...

S'abonner à notre revue

- Vous souhaitez vous abonner à notre revue trimestrielle "Le Déporté pour la Liberté"

- Vous souhaitez acquérir nos livres, notre CD ou autre

Liste et bon de commande

http://www.unadif.fr/histoire-et-temoignages/les-publications

Commander nos ouvrages

5 février 2023 7 05 /02 /février /2023 11:00

 

L'INFO n° 1 443

 

 

Exposition aux Archives nationales du 3 février au 16 juin 2023

 

 

Du lundi au samedi de 9h à 16h45

 

Entrée gratuite

 

Déportées à Ravensbrück  1942 - 1945
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2023 6 28 /01 /janvier /2023 11:00

 

L'INFO n° 1 442

 

 

Présentée du 1er février au 12 novembre 2023, la nouvelle exposition du Mémorial Alsace-Moselle intitulée « Intoxiquée ! La jeunesse sous la botte nazie » révèle l’endoctrinement subi par les enfants dès leur plus jeune âge dans ce régime totalitaire qu’était celui du nazisme.
 
 
 
Cette exposition fait écho au sujet du Concours National de la Résistance et de la Déportation 2022-2023 portant sur « L’École et la Résistance, des jours sombres aux lendemains de la Libération (1940-1945). »
 
 
EN SAVOIR + sur le lien ci-dessous
Intoxiquée ! La jeunesse sous la botte nazie
Partager cet article
Repost0
20 janvier 2023 5 20 /01 /janvier /2023 05:00

 

L'INFO n° 1 441

 
 
 
 
UNADIF-FNDIR de l'Ille-et-Vilaine
 
 
 
 
UNADIF-FNDIR 35
 
 
 
 
La publication annuelle de l'association "Art et Histoire du pays de Fougères" propose un récit inédit écrit en 1946 par Andrée Gallais de retour des camps de la mort.
 
 
Parmi les nombreux sujets traités dans la 35ème publication d’Art et Histoire, figure un témoignage encore inédit et glaçant : celui de la résistante fougeraise Andrée Gallais, mère d’Huguette Gallais.
Un récit écrit au retour des camps de concentration d’où elle sortira miraculeusement vivante, ne pesant que 29 kilos.
 
 
 

L’horreur sans mots superflus

 

En quelques paragraphes qui tentent de raconter l’horreur sans mots superflus, elle évoque les nombreuses humiliations, les sévices, les simulacres d’exécution, les menaces d’être dévorée par les chiens, les expériences génitales, le corps badigeonné d’un liquide brûlant…

Un témoignage dont la seule signature en dit déjà beaucoup : Mme René Gallais, née Andrée Chardin, Matricule 84 118 Ravensbrück, 1717 Mauthausen.

Outre ce témoignage et en écho aux commémorations de l’an dernier, la revue revient aussi sur la Rafle du Vel' d’Hiv.

 

Les travaux de l’association retracés dans sa nouvelle publication prennent aussi d’autres directions, comme la  mémoire artistique des maladies et des épidémies : ex-voto anatomiques, objets de reconnaissance, chapelles votives, calvaires qui matérialisent un lien avec l’au-delà. « Par le passé, le sentiment de la précarité de l’existence accentué par les guerres et les contagions a souvent créé un climat de peur exploité par les clercs, c’est l’époque où la pensée de la mort et l’obsession du salut sont constamment rappelées », explique Jean-Paul Gallais, le président de l’association.

 

 

Histoire d’une gare et saints guérisseurs

 

Dans la rubrique  » Fougères au fil du temps « , le 150ème anniversaire de la ligne Fougères-Pontorson est l’occasion d’une rétrospective sur quelques dates marquantes de la gare de Fougères et d’une promenade commentée dans ce quartier. Sont aussi évoquées la création des jardins ouvriers encouragée par la Ligue du Coin de Terre et du Foyer et la multiplication des parcelles à Fougères au cours des années d’Occupation, en raison des rationnements et des pénuries. Enfin, un hommage est rendu à « un personnage de mémoire » , discret et généreux,  Anna Hélye

Une partie de l’ouvrage est aussi consacrée aux dévotions populaires, avec le pardon de Notre-Dame des Marais mais aussi les saints dits guérisseurs, Saint Antoine, Saint Eustache, Saint Léonard dont le culte est vivace au pays de Fougères.

Les « Itinéraires », enfin, emmènent le lecteur sur des sites patrimoniaux visités au cours de l’année par l’association.

 

 

SOURCE : https://actu.fr/bretagne/fougeres_35115/fougeres-le-recit-inedit-dandree-gallais-sur-les-camps-de-la-mort_56525685.html

 

 

Merci à Soline Roffe-Gallais, petite-fille d'Andrée et fille d'Huguette Gallais pour la communication de cet article

 
 
 
 
 
Andrée Gallais (à gauche) et sa fille Huguette photographiées en 1987, en Pologne, devant l’ancienne prison de Breslau, au cours d’un voyage vers Auschwitz avec l’association des déportés Nuit et Brouillard. ©DR

Andrée Gallais (à gauche) et sa fille Huguette photographiées en 1987, en Pologne, devant l’ancienne prison de Breslau, au cours d’un voyage vers Auschwitz avec l’association des déportés Nuit et Brouillard. ©DR

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2023 5 13 /01 /janvier /2023 05:00

 

L'INFO n° 1 440

 

 

Jeudi 19 janvier à 19h, à l’occasion de la première soirée culturelle 2023 du musée de l'Ordre de la Libération, retrouvez monsieur Philippe Radal, président de l’association des amis du musée et monsieur François Broche, fils du lieutenant-colonel Félix Broche, Compagnon de la Libération pour une conférence consacrée à

« Charles de Gaulle, jeunesse et premiers écrits ».

 

 

 

Si vous souhaitez assister à la conférence en présentiel, l'inscription est obligatoire !

 

 

 

 

 

Pour ceux qui souhaitent suivre la conférence à distance :

 

 

 - Sur Zoom en visioconférence : en cliquant sur le lien suivant et en renseignant simplement votre adresse mail : https://us06web.zoom.us/j/83471574113

 

 

- Sur Facebook en live : en vous rendant sur la page Facebook de l’Ordre pour suivre la conférence en direct : https://www.facebook.com/ordredelaliberation

 

 

 

 (Il n'est pas nécessaire d'être inscrit sur Facebook pour suivre la conférence)

Charles de Gaulle, jeunesse et premiers écrits
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2023 6 07 /01 /janvier /2023 11:00

 

L'INFO n° 1 439

 
 
 
 
UNADIF-FNDIR de l'Oise
 
 
 
 
UNADIF-FNDIR 60
 
 
 
Philippe Marini, Maire de Compiègne, vous invite à l'inauguration du "Parcours des Déportés", vendredi 13 janvier 2023 à partir de 14 heures devant la gare de Compiègne.
 
Ce parcours est un de ceux empruntés par les internés du camp de Royallieu entre 1941 et 1944, il a été validé en concertation avec la Ville de Compiègne, les associations d'Internés et de Déportés UNADIF-FNDIR de l'Oise, la FNDIRP de l'Oise et l'association Trans'mission.
 
 
 
150 clous posés au sol retracent le parcours des internés du camp de Royallieu à travers la ville. Ils rappellent la mémoire de celles et ceux qui, au départ du camp de Royallieu, ont traversé la ville jusqu’à la gare de Compiègne, avant d’être emmenés vers les camps de concentration nazis.
 
Les clous de 15 centimètres de diamètre et de couleur bronze portent l’inscription « Parcours des Déportés » et le logo du Mémorial de l’internement et de la déportation.
 
Ce chemin de 3,6 kms invite les visiteurs à prolonger le parcours de visite du Mémorial jusqu'au quai des Déportés de la gare.
Le parcours des Déportés
Le parcours des Déportés
Le parcours des Déportés
Le parcours des Déportés
Partager cet article
Repost0
1 janvier 2023 7 01 /01 /janvier /2023 11:00

 

L'INFO n° 1 438

 

 

UNADIF - FNDIR

 

 

Recevez chères amies, chers amis,

 

tous nos voeux pour une belle et bonne année 2O23

 

dans la poursuite de nos actions mémorielles

Bonne année 2O23
Bonne année 2O23
Partager cet article
Repost0
28 novembre 2022 1 28 /11 /novembre /2022 05:30

 

L'INFO n° 1 437

 

 

L’Ordre de la Libération vous convie à une soirée spéciale de lancement du Dictionnaire des Compagnons de la Libération,
 
 
le lundi 12 décembre 2O22, en présence de l’auteur Vladimir Trouplin.
 
 
 
Des exemplaires seront vendus et dédicacés sur place.
 
 
 
Un an après la disparition du dernier d’entre eux, le Dictionnaire des Compagnons de la Libération, dans une édition revue et augmentée, présente le parcours dans la Seconde Guerre mondiale des 1 O38 hommes et femmes et 23 collectivités militaires et civiles membres de cette « chevalerie exceptionnelle créée au moment le plus grave de l’histoire de France. »
 
 
 
Ils ont répondu à l’appel d’un général inconnu, Charles de Gaulle, qui annonce de Londres que la France envahie n’est pas à terre. Si elle est prisonnière, la patrie ne doit pas se rendre. Pour les milliers d’hommes et de femmes qui vont s’engager, combattre et se sacrifier, résister c’est porter la liberté, l’égalité et la fraternité à bouts de bras, dans les larmes, le courage, le sang et l’honneur.
 
 
Si la France Libre incarne dès juin 194O la rébellion, le plus jeune compagnon de la Libération, Mathurin Henrio, mitraillé en 1944 à l’âge de quatorze ans, est le frère d’armes de Simone Michel-Lévy, du général Leclerc et de Jean Moulin, mais aussi du dernier d’entre eux, Hubert Germain, décédé le 12 octobre 2O21 à l’âge de 1O1 ans.
 
 
Cette édition revue et augmentée du Dictionnaire des compagnons de la Libération retrace les parcours exemplaires des 1 O38 hommes et femmes, l’action des 18 unités militaires et la résistance de 5 communes, Grenoble, l’Île de Sein, Nantes, Paris, Vassieux-en-Vercors.
 
 
André Malraux affirmera que l’ordre de la Libération est « le symbole de la Libération ».
Le Dictionnaire

Le Dictionnaire

 

Lundi 12 décembre de 18hOO à 2Oh3O
 
 
Ordre de la Libération
51 bis, boulevard de la Tour-Maubourg
75OO7 Paris
 
 
Entrée libre
 
 
Gérard Bocquery
Secrétaire général adjoint UNADIF-FNDIR
Président UNADIF-FNDIR de l'Oise [ ADIF de l'OISE ]

 

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2022 5 28 /10 /octobre /2022 04:00

 

L'INFO n° 1 436

 
 
 
 
UNADIF-FNDIR
 
 
 
 
Notre GUIDE 2O22-2O23 est désormais disponible en ligne !
 
 
 
 
Faites-le savoir à toutes vos connaissances !!
 
 
 
 
Consultez ou téléchargez notre guide pédagogique
sur le lien ci-dessous
 
Notre Guide CNRD 2O22-2O23

Notre Guide CNRD 2O22-2O23

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2022 4 20 /10 /octobre /2022 11:00

 

L'INFO n° 1 435

 
 
 
 
UNADIF-FNDIR de l'Oise
 
 
 
 
UNADIF-FNDIR 60
 
 
 
C'est avec une grande tristesse que nous vous apprenons le décès de notre ami, ancien Vice-président de notre UNADIF-FNDIR de l'Oise, Jacques Bergez, à l'âge de 96 ans, dimanche 16 octobre 2022 à l'hôpital de Creil.
 
 
Déporté-Résistant, ardent défenseur de la vérité historique et du respect de la dignité des Déportés, infatigable chasseur des falsificateurs de l'Histoire.
 
 
Ses faits d'armes héroïques dans la Résistance, lui ont valu la reconnaissance de la Nation, Chevalier dans l'Ordre national de la Légion d'honneur à l'âge de 22 ans, Médaille militaire, Croix de Guerre 1939-1945 avec palme, Médaille de la Résistance française dont il était le dernier représentant dans l'Oise, Croix du Combattant Volontaire de la Résistance, Croix du Combattant, Médaille de la Déportation pour faits de Résistance et Médaille du Titre de Reconnaissance de la Nation.
 
 
Jacques fut notre Vice-président départemental et porte-drapeau du secteur Senlis-Chantilly , mais il fut également administrateur national de la FNDIR, membre de la Centurie des plus jeunes combattants de la Résistance , administrateur de l'ONAC-VG de l'Oise , administrateur national de l'ANMRF et de la CNCVR, administrateur du musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon et juge-assesseur au tribunal des pensions militaires d'Amiens.
 
 
Il était aussi Vice-président de l'association "SOS PAPA" pour les départements Nord et Pas-de-Calais et région Picardie.
 
 
L'ensemble des membres UNADIF-FNDIR de l'Oise présente à ses enfants, petits-enfants et arrière petits-enfants et à toute sa famille ses plus sincères condoléances attristées.
 
 
Merci au Colonel Gilles Boy, Premier Vice-président de l'ONAC-VG de l'Oise d'avoir retranscrit le parcours de Jacques durant les années de guerre.
 
 
Les obsèques de notre ami Jacques Bergez auront lieu lundi 24 octobre à 15h en l'église Sainte Geneviève de Gouvieux, son village
 
 
Gérard Bocquery
Président UNADIF-FNDIR de l'Oise
 
 
Le Président national Jean-Marie Muller et l'ensemble des membres du Conseil d'administration de l'UNADIF-FNDIR présentent leurs plus sincères condoléances à toute sa famille et ses amis.
 
 
 
 
Jacques Bergez, Déporté-Résistant    Photo de Jacques Bergez : Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon Photo des Décorations de Jacques Bergez : Chrystèle Defert
Jacques Bergez, Déporté-Résistant    Photo de Jacques Bergez : Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon Photo des Décorations de Jacques Bergez : Chrystèle Defert
Jacques Bergez, Déporté-Résistant    Photo de Jacques Bergez : Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon Photo des Décorations de Jacques Bergez : Chrystèle Defert

Jacques Bergez, Déporté-Résistant Photo de Jacques Bergez : Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon Photo des Décorations de Jacques Bergez : Chrystèle Defert

 

Biographie de Jacques Bergez par le Colonel Gilles Boy, Premier Vice-président de l'Office National des Combattants et Victimes de Guerre de l'Oise (ONAC-VG 60)
 
 
Suite à l’autorisation de la Famille, j’ai la tristesse de vous annoncer la mort du dernier Résistant et Déporté résidant en Picardie, Monsieur Jacques Bergez.
 
Cet ancien Résistant (alias Marcel), Jacques Hubert Marcel Bergez est né le 18 février 1926. Son père, officier de carrière a combattu lors de la Première guerre mondiale. Lors de la seconde guerre mondiale, son papa a été fait prisonnier de guerre en Allemagne de 1940 à 1945. Le père prisonnier en Allemagne, le fils, Jacques Hubert Marcel Bergez reprend le combat contre les nazis en entrant dans la Résistance.
 
Jacques Bergez a physiquement et psychologiquement souffert de la Déportation, ingénieur, père de six enfants, grâce à une hygiène de vie rigoureuse et la pratique du sport, il a continué sa vie civile et professionnelle riches et s’est investi dans la transmission de Mémoire et la vie associative.
 
J’avais organisé, début septembre 2021 une rencontre avec le journaliste Nicolas Totet, lucide, Jacques Bergez concédait qu’il livrait son dernier témoignage, il avait sorti son habit de Déporté qu’il a ramené des camps de concentration nazis.
 
Jacques Bergez est entré dans la Résistance à 17 ans en 1943 par « patriotisme familial », il voulait déjà s’engager dès 15 ans avec un camarade du même âge. Ils souhaitaient rejoindre les Forces du Général de Gaulle en passant par Gibraltar et le Maroc. Stationnant dans une ferme en Haute-Savoie, un chef de Résistance d’origine Suisse, André Montavon les a aiguillé vers une autre destinée. Jacques a choisi la Résistance directement à partir de la France. Il a alors, en vélo avec une simple carte d’Etat-Major préparé des parachutages et atterrissage d’avions Lysander.
 
Le 3 mars 1943, Jacques et trois autres Héros de la Résistance font sauter une porte de l’écluse de Gouille, du canal du Rhône au Rhin, paralysant le trafic fluvial en direction de l’Allemagne.
 
Par la suite, Jacques est arrêté une première fois le 15 décembre 1943 par des français, dénoncé par un camarade de lycée pour une prime. Le Commissaire de police Robert Mantion qui était lui-même résistant l’a fait libérer. Jacques, muni d’un fusil-mitrailleur, des pistolets et pains d’explosifs continue la Résistance. Il est malheureusement arrêté par la Gestapo le 12 janvier 1944. Ces derniers l’ont torturé à l’Hôtel de Clévans à Besançon. Le 11 avril , avec trente autres personnes, ils quittent la prison de la Butte de Besançon à destination du camp de Compiègne.
 
Le 12 mai 1944, il est dans le train qui transporte quelques 2 000 hommes vers l’Allemagne avec 6 hommes au mètre-carré.
D’abord déporté au camp de Buchenwald, puis après une « quarantaine » vers Wieda. Un mois plus tard, il est transféré à Osterhagen, travaillant dans des conditions atroces et des restrictions de nourriture. De nouveau transfert, plusieurs dizaines de kilomètres dans des chaussures en bois à destination de Dora, camp souterrain ou 10 000 hommes ont été tués. Jacques a fini ses six derniers mois de captivité à Klein Bodungen. Sur 1 200 hommes, il ne restait plus que 632 prisonniers le 5 avril 1945. Lors de la débâcle allemande, de nouveau départ vers Bergen-Belsen, sur les 632 à l’arrivée il ne restait plus que 79 hommes après 300 kilomètres à pied de cette marche de la mort.
 
A son retour via Bruxelles en avion militaire canadien, Jacques Bergez ne pesait plus que 40 kilogrammes.
 
Je m’associe au deuil de la famille, Jacques que je visitais régulièrement nous a quitté ce dimanche 16 octobre 2022. Avec notre aide concernant les transports, il avait repris son implication dans la transmission de Mémoire participant à la Cérémonie du Dernier train dans la Forêt de Compiègne et à une conférence au Mémorial de la Déportation de Compiègne. Avec Chrystèle Defert et moi-même, nous aimions sa présence, cet homme au caractère bien trempé, témoignait sur les atrocités des nazis, ses combats.
 
Jacques était entre autres membre de l’ONAC-VG (Office National des Anciens Combattants et Victimes de guerre) de l’Oise (directeur Jean-François Odent) Lors de la dernière Réunion plénière annuelle le jeudi 13 octobre 2022, madame la Préfète de l’Oise avait reçu des nouvelles de la santé de Jacques, juste avant l’annonce de son départ aux urgences.
 
Jacques était aussi Légionnaire au comité de l’arrondissement de Senlis (président le colonel Neyrolles) de la SMLH (Société des Membres de la Légion d’Honneur), de l’UNC (Union Nationale des Combattants) de Gouvieux, il était vice-président honoraire de l’UNADF-FNDIR de l’Oise (président Gérard Bocquery), il appréciait l’OPEX que je suis, adhérait à la FNAM/GR245 (Fédération Nationale André Maginot/Groupement 245) et Fondation Maréchal de Lattre de l’Oise, ces deux associations dont j’ai repris récemment la présidence après la mort du colonel André Lauzier.
 
Suivant les vœux de la Famille et la volonté de Jacques Bergez, je reste à la disposition des autorités, associations et proches à fin de coordination pour accompagner notre Frère d’arme Jacques Bergez en sa dernière demeure au cimetière de Gouvieux, le lundi 24 octobre 2022.
 
 
Photo de Jacques Bergez : Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon
Photo des Décorations de Jacques Bergez : Chrystèle Defert
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
13 octobre 2022 4 13 /10 /octobre /2022 04:00

 

L'INFO n° 1 434

 

 

Ce jeudi 20 octobre 2022, le Musée de l'Ordre de la Libération recevra Guy Krivopissko, historien et spécialiste de la musique pendant la Seconde Guerre mondiale, qui évoquera la musique en temps de Résistance.
 
 
La conférence sera entrecoupée d’illustrations musicales et suivie d’un concert. Les extraits musicaux porteront sur la Résistance et l’Occupation.
 
 
 
Pour des raisons techniques, la soirée ne sera pas retransmise en direct sur Facebook et Zoom.
 
 
 
Si vous souhaitez assister à la conférence en présentiel, l'inscription est obligatoire !
Musique en Résistance
Partager cet article
Repost0